LES FONDEMENTS DE LA SPIRITUALITÉ AFRICAINE – www.belafrikamedia.be / WEBTV

 

Nous allons essayer de nous résumer sur ce qu’est la spiritualité à Kamita (l’Afrique), en ressortant les points essentiels de la tradition ancestrale, afin de fixer les idées. Cette pratique que les occidentaux ont appelé animisme est fondamentalement la même dans toute l’Afrique noire, comme nous l’avions démontré à maintes reprises.

La conception de la création étant la même sur tout le continent, la cosmogonie d’Iounou en Egypte, va nous servir de référence pour cet exposé.

1044843_541933872534611_1938798701_n

1- Dieu est l’Ancêtre primordial, manifesté par son énergie

De tout temps existaient les eaux primordiales du Noun, détentrices de potentiels de vie à l’état désordonné. Le premier potentiel à avoir pris connaissance de lui-même est Dieu. Il s’est développé en un être sage et mature, et a pensé la création dans son cœur, après avoir étudié le Noun. Il a alors fait jaillir de lui une énergie afin de s’extraire des eaux. Il a surgi du Noun propulsé par cette énergie qui est devenu le soleil. Par son verbe créateur, il a mis son énergie dans le Noun pour que la création commence. Dieu est invisible aux Hommes, d’où son nom Imana (caché) en kinyarwanda et en cikam (égyptien ancien). Il se manifeste donc par son énergie qui se trouve dans toute la nature.

13447_412235003947_2831074_n

2- L’énergie divine se trouve dans la nature

Au vu de ce qui précède, on accède au créateur par son énergie qui se trouve dans tout ce qui vit. Toute chose vivante, l’est grâce à l’énergie de l’Ancêtre primordial donnée au commencement. Quand on adore donc le soleil, les plantes, les animaux, les eaux etc… ce n’est pas le matériel qu’on adore, on transcende ce matériel pour entrer en contact avec l’énergie.

La spiritualité africaine suppose aussi d’être très respectueux de la faune et la flore, car Dieu s’y incarne.

547615_529113570472062_1925609859_n

3- L’Ancêtre primordial à plusieurs facettes, ce sont les divinités

Qu’ils soient appelés Vaudoun en Fon ou Neterou en cikam, les divinités sont les différents principes de l’Ancêtre primordial. Wasiré/Ousiré (Osiris) représente le bien de Dieu, Aïssata (Isis) représente l’amour et la tendresse de Dieu, Djehouty (Thot) représente l’intelligence etc…

Il n’y a donc pas d’anges ici, mais des facettes. L’Ancêtre primordial est comparable à un diamant à multiple facettes.

int-383504- Une terre sainte : la région des grands Lacs

Dans les textes de l’Egypte antique, la terre sainte est la région des grands Lacs. Toutes les recherches ont confirmé que Kamita est le berceau de l’humanité. Les plus anciens hominidés ont été découverts dans la région des grands Lacs et en Afrique de l’Est en général. Le plus ancien des hommes, l’Omo 1 qui a 200 000 ans, a été retrouvé au sud de l’Ethiopie, près du Soudan. Ce qui correspond bien à la région des grands Lacs. C’est donc sur cette terre que l’Ancêtre primordial a créé sa descendance que nous sommes tous.

Dans la très belle cosmogonie Yorouba ceci dit, la terre sainte se trouve à Ile-Ife au Nigeria.

1009890_543660369030622_207778678_n

5- Les ancêtres morts sont l’intermédiaire entre l’Ancêtre primordial et les vivants 

Comme nous l’avons dit, c’est l’énergie divine qui donne la vie. Et l’énergie selon un principe physique qui fait l’unanimité ne meurt jamais. Quand on meurt, il y a séparation entre le corps matériel et l’énergie. Cette énergie survit après la mort. Le mort devient donc énergie immortelle comme l’a également conclu Einstein. Il recèle par conséquent un pouvoir divin. C’est pourquoi nous adorons les ancêtres – appelés Muzimos dans l’ancien empire du Monomotapa – car ils deviennent divinités et servent d’intermédiaire entre Dieu et les vivants.

561982_516547031741956_856384397_n

<

p style= »text-align:justify; »>6- L’égalité entre la femme et l’homme 

La création telle que nous la voyons tous les jours exige un mâle et une femelle. Si l’Ancêtre primordial a pu créer tout ce qui est, il doit avoir un principe mâle et femelle. Dieu par conséquent est androgyne. Sous sa forme féminine, il s’appelle Mout. Tout comme la femme s’appelle Mouto chez les Douala. La femme a donc toute sa place dans l’organisation de la tradition spirituelle, contrairement aux religions dites révélés. Elle peut devenir prêtre ou même chef religieux. Il y avait dans ce sens des grandes prêtresses à Carthage, ce qui est une énième preuve du fait que les carthaginois étaient des Noirs.

On peut donc saisir la tradition spirituelle kamite en une seule phrase, qui est la phrase clé de la philosophie africaine : « Dieu est dans tout ce qui vit ».

Des prêtresses érythréennes

Sources : Les Cosmo-Théologies Philosophiques d’Héliopolis et d’Hermopolis, Mubaginge Bilolo ; Hymne et Prières kamites, Jean Philippe Omotunde ; Civilisation ou Barbarie, Cheikh Anta Diop.

savoiretpartage.com

 

 
   
 
 
 
 

One thought on “LES FONDEMENTS DE LA SPIRITUALITÉ AFRICAINE – www.belafrikamedia.be / WEBTV

  1. If some one wishes to be updated with newest technologies afterward he must be go to
    see this site and be up to date all the time.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.