Info- #Afrophobie SOUS EMBARGO jusqu’au 22 mars 2016 11h : Les personnes noires en Europe confrontées au racisme dans un contexte anti-immigration

COMMUNIQUE DE PRESSE – ENAR : European Network Against Racism ( Réseau Européen contre le Racisme )

SOUS EMBARGO jusqu’au 22 mars 2016 11h : Les personnes noires en Europe confrontées au racisme dans un contexte anti-immigration Bruxelles

Capture d’écran 2016-03-21 à 09.57.59Capture d’écran 2016-03-21 à 09.57.59

Rapport sur l’afrophobie en Europe

Capture d’écran 2016-03-21 à 10.09.47

Les personnes noires sont confrontées au racisme et aux discriminations dans l’Union européenne et ce, dans tous les domaines, notamment l’emploi, l’éducation et le système judiciaire. Telles sont les conclusions du rapport sur l’Afrophobie en Europe du Réseau européen contre le racisme, la première étude qualitative européenne sur les personnes d’ascendance africaine et les Européens noirs. Les discours politiques racistes sont souvent aussi anti-immigration et ciblent les migrants à la fois noirs et musulmans – avec pour conséquence que les migrants, demandeurs d’asiles et réfugiés noirs, ainsi que les citoyens européens noirs, font face à une augmentation des violences et discriminations dans plusieurs domaines. Les discriminations dans l’emploi sont répandues et des obstacles sont érigés à tous les échelons, empêchant les personnes noires d’accéder à un emploi qui correspondrait à leur niveau de qualifications et d’expérience. Au Royaume-Uni, les candidats ayant un nom à consonance africaine doivent envoyer deux fois plus de candidatures que ceux ayant un nom à consonance britannique pour avoir un entretien d’embauche. Les statistiques des Etats membres de l’UE montrent que les taux de chômage des personnes d’origine africaine sont plus élevés que la moyenne nationale, dû en partie aux discriminations. En Finlande, les taux de chômage des personnes d’origine africaine sont plus de trois fois plus élevés (41,2%) que la moyenne nationale (8,7%). Les personnes noires sont victimes de violences policières et de violences racistes (physiques et verbales) commises par des individus. En Suède, 17% des crimes de haine en 2014 étaient à l’encontre de personnes noires (1.075 au total). Il y a un déficit de confiance entre les communautés noires et les forces de l’ordre, dû aux méthodes utilisées par la police comme les contrôles au faciès et le manque d’enquêtes judiciaires pour les crimes à motivation raciste. Certains officiers de police font preuve d’attitudes clairement racistes and les forces de l’ordre dans certains pays sont décrites comme faisant preuve de racisme institutionnel. Les élèves noirs sont confrontés au racisme à l’école, notamment le harcèlement raciste et des pratiques et cursus d’enseignement biaisés. L’influence des professeurs et les discriminations raciales peuvent avoir un impact considérable sur la réussite scolaire et les choix de vie des personnes noires. Aux Pays-Bas, les élèves d’ascendance africaine peuvent être sous-évalués par leurs professeurs, malgré des résultats élevés lors des tests visant à déterminer le niveau d’éducation supérieure des élèves. D’autres exemples de discrimination incluent notamment: le refus d’offrir des soins de santé aux personnes noires ; des discriminations importantes sur le marché de l’immobilier locatif ; et des représentations stéréotypées dans les médias, où les personnes noires sont soit des criminels ou migrants sans-papiers, soit des chanteurs/danseurs/sportifs. « Il n’existe aucune politique nationale ou européenne qui aborde spécifiquement les inégalités et discriminations raciales vécues par les personnes noires », a déclaré Sarah Isal, Présidente d’ENAR. « Etant donné les preuves accablantes, c’est choquant. Nous ne pouvons pas simplement ignorer les vies des 12 millions de personnes noires en Europe. C’est un signal d’alarme à l’Union européenne et à ses Etats membres: ils doivent mettre fin aux discriminations structurelles à l’encontre des personnes noires. Des stratégies nationales pour combattre l’Afrophobie et promouvoir l’inclusion des personnes d’ascendance africaine sont nécessaires. »

Pour plus d’informations, contactez: Georgina Siklossy, Responsable communication et presse Tel: +32 (0)2 229 35 77 – Mobile: +32 (0)473 490 531 – Email: georgina@enar-eu.org – Web: www.enar-eu.org

Notes à l’éditeur:

1. Le Réseau européen contre le racisme (ENAR aisbl) lutte contre le racisme et les discriminations et promeut l’égalité et la solidarité pour tous en Europe. Nous connectons les ONG antiracistes aux niveaux local et national dans l’ensemble de l’Europe et nous faisons le porte-voix des préoccupations des minorités ethniques et religieuses dans les débats politiques européens et nationaux.

2. Le Rapport alternatif d’ENAR sur l’Afrophobie en Europe se base sur des informations et données concernant 20 pays européens: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède.

Le rapport est disponible ici : www.enar-eu.org/Shadow-Reports-on-racism-in-Europe.