#CERDOTOLA : Activités du Professeur Charles Binam Bikoï à Bruxelles – Rencontre avec Mme Julie de Groote au parlement bruxellois – Intervention au siège l’Union Africaine à Bruxelles – Rencontre au siège de l’ ACP – Participation à la célébration de la Journée de l’Union Africaine

#CERDOTOLA : Activités du Professeur Charles Binam Bikoï à Bruxelles – Rencontre avec Mme Julie de Groote au parlement bruxellois – Intervention au siège l’Union Africaine à Bruxelles – Rencontre au siège de l’ ACP – Participation à la célébration de la Journée de l’Union Africaine

La rencontre  avec la présidente du parlement francophone bruxellois

Lien Photo cliquez ICI

À l’initiative de Regina Mukondola, Présidente de l’Union des femmes africaines, j’ai rencontré ce midi le Professeur Charles Binam Bikoi, Secrétaire Général du Centre international de recherche et de documentation sur les traditions et les langues africaines (CERDOTOLA). Créée il y a maintenant 40 ans à l’initiative de 10 pays africains et avec le soutien de l’UNESCO, cette institution intergouvernementale a pour objectif de veiller à la protection, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel africain.
« Il faut créer des autoroutes imaginaires pour rapprocher des identités multiples ». Belle leçon d’humanité !

Julie de Groote, présidente du parlement bruxellois

Rencontre au siége de l’ACP à Bruxelles entre le professeur Charles Binam, l’ambassadeur Léonard Ognimba et l’UFA

 

Lien Photos cliquez ICI

Pendant son séjour à Bruxelles, le professeur Charles Bikoï a rencontré l’ambassadeur Léonard Emile Ognimba lors d’une séance de travail en présente de Mme Regina Mukondolala présidente de l’UFA, Union des Femmes Africaines  et de Mme Delphine Nouind, Déléguée internationale HISSIS et  membre de l’UFA.

Au cours de cette rencontre, Le professeur a brièvement présenté l’état d’avancement de travaux et luttes que mène le CERDOTOLA, Le Centre international, de Recherche et de Documentation sur les traditions et les Langues africaines.Il a profité de l’occasion pour inviter son excellence Léonard E.Ognimba pour assister à la célébration des 40 ans CERDOTOLA, cette institution inter-états de coopération scientifique …

 

L’Intervention du Professeur Charles Binam Bikoï au siège l’Union Africaine à Bruxelles : « La culture africaine dans le monde du 21ème siècle… »

Lien photo cliquez ICI

 Au siège de la Mission permanente de l’Union Africaine à  Bruxelles a eu lieu une intervention du Professeur Charles Binam Bikoï,  Secrétaire exécutif du Cerdotola en présence de S.E.M. Ajay Bramdeo le représentant permanent de l’Union Africaine à Bruxelles, de Mme Regina Mukondola , présidente de l’UFA, l’Union des Femmes Africaines et de nombreux jeunes participants venus échanger sur le thème : « La culture africaine dans le monde du 21ème siècle : De la place de l’Afrique à l’inscription de l’Afrique… »

Le Centre international, de Recherche et de Documentation sur les traditions et les Langues africaines (CERDOTOLA) est une institution inter-Etats de coopération scientifique pour la préservation, la diffusion et la mise en valeur du patrimoine culturel africain basée à Yaoundé au Cameroun.

La Rencontre fut très instructive et passionnante, comme en témoignent les questions des uns, les apports positifs des autres et le pessimisme de certains pour non seulement trouver une solution à la sauvegarde du patrimoine culturel africain et pour la  transmission des traditions africaines mais aussi pour la revalorisation de l’identité de l’homme africain et sa reconnaissance  dans cette nouvelle société universelle et globalisée.

Le professeur a lancé, au cours de cette rencontre culturelle et philosophique, un appel à tous les forces vives, amoureuses et conscientes du riche potentiel socio-culturel du continent africain pour se joindre à la lutte que CERDOTOLA mène depuis bientôt 40 ans.

Pr Binam Bikoï a, à la fin de sa communication, rappelé quelques idées et solutions concrètes, notamment la production de l’Atlas linguistique pour identifier et répertorier les langues en Afrique, que son institution explore pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel africain notamment la valorisation de nos langues africaines et son expansion dans le monde entier. Plusieurs séries de questions et de propositions ont été abordées par les jeunes entrepreneurs culturels et étudiants qui ont assisté à cette rencontre  et qui n’ont pas hésité, à leur tour, à interpeler le professeur sur les problèmes concrets tels que l’absence de l’enseignement des langues africaines dans les universités européennes ou comment industrialiser la culture africaine…

Le professeur a, dans son « plaidoyer » pour la culture africaine, interpelé ou plutôt appelé d’abord nos Etats africains, ensuite la diaspora et enfin les femmes à jouer un rôle plus important dans la sauvegarde et surtout la transmission des valeurs et traditions africaines.

Après avoir remercié surtout les jeunes et les femmes pour leur enthousiasme et leur intérêt pour la culture africaine et pour les échanges enrichissants, la rencontre s’est terminée dans une ambiance conviviale autour d’un verre avec une séance de dédicace de livre « Pour un Homme africain fier de sa Tradition africaine » .

Reportage vidéo à suivre sur www.bam-tv.com et sur www.belafrikamedia.com

Anani K.

Vanessa M.

Editeur responsable Bel’Afrika média TV