#SIDA : 1er décembre 2017, Journée Mondiale de lutte contre le VIH/Sida : respecter les 10 engagements !

#SIDA : 1er décembre 2017, Journée Mondiale de lutte contre le VIH/Sida :

RAPPEL #ACTIONTEST : Dépistage rapide du VIH au sein de la communauté d’Afrique Subsaharienne à Bruxelles – Le test du VIH ? Même pas peur !

LIEN VIDEO CLIQUEZ ICI

 

Edito : respecter les engagements –

 

Le 1er décembre 2017 sera célébrée la Journée Mondiale de lutte contre le VIH/sida. Ce sera un moment pour toutes les parties prenantes de faire la revue des actions et des résultats mise en œuvre sur la route des 90-90-90 en 2020. L’ONUSIDA a publié dans son Rapport 2016 la liste des Indicateurs de suivi de la Déclaration Politique sur le VIH/sida adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 2016. Dans ce rapport, il y a 10 engagements. Il s’agit de :

  • Engagement 1 : Garantir l’accès au traitement aux 30 millions de personnes vivant avec le VIH grâce à l’atteinte des objectifs 90–90–90 d’ici 2020

En effet, ces cibles avaient été fixées en 2014 pour accélérer la réponse à l’épidémie de VIH/sida et arriver à la fin de cette épidémie en 2030. Il s’agit que :

  • A l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le   VIH connaissent leur statut sérologique.
  • A l’horizon 2020, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable.
  • A l’horizon 2020, 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée.

Une fois cette cible à trois volets atteinte, au moins 73% de toutes les personnes vivant avec le VIH dans le monde auront une charge virale supprimée – ce qui représente deux à trois fois plus que les estimations actuellement disponibles. La modélisation suggère que la réalisation de ces cibles d’ici à 2020 permettra à la communauté mondiale de mettre fin à l’épidémie du sida d’ici à 2030, ce qui va générer des bénéfices importants en matière de santé et d’économie. Nous avons d’ailleurs tenu un débat au sein de la CoP PSS sur la capacité et la possibilité des pays d’Afrique sub-saharienne d’atteindre cet objectif en 2020. La synthèse des discussions a été publiée dans un blog.

Au-delà de ce premier engagement, il y a neuf autres engagements forts :

  • Engagement 2 : Eliminer le nombre de nouvelles infections à VIH dans le monde chez les enfants d’ici 2020 et garantir l’accès au traitement du VIH à 1,6 million d’enfants d’ici 2018
  • Engagement 3 : Assurer l’accès aux options de l’association des mesures de prévention notamment la prophylaxie préexposition, la circoncision masculine volontaire médicale, la réduction des risques, les préservatifs à au moins 90% des personnes d’ici 2020, en particulier les jeunes femmes et les adolescentes, et les populations clés dans les pays à forte prévalence
  • Engagement 4 : Éliminer les inégalités entre les sexes et mettre fin à toutes les formes de violence et de discrimination envers les femmes et les filles, les personnes vivant avec le VIH et les populations clés d’ici 2020
  • S’assurer que 90% des jeunes possèdent les compétences, les connaissances et la capacité de se protéger du VIH et disposent d’un accès à des services de santé sexuelle et reproductive d’ici 2020 afin de réduire à moins de 100 000 personnes par an le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les adolescentes et les jeunes femmes
  • Engagement 5 : S’assurer que 90 % des jeunes possèdent les compétences, les connaissances et la capacité de se protéger du VIH et disposent d’un accès à des services de santé sexuelle et reproductive d’ici 2020 afin de réduire à moins de 100 000 personnes par an le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les adolescentes et les jeunes femmes
  • Engagement 6 : S’assurer que 75 % des personnes vivant avec le VIH, affectés par le VIH ou à risque bénéficient de la protection sociale incluant le VIH d’ici 2020
  • Engagement 7 : Garantir la gestion par la communauté d’au moins 30 % des services fournis d’ici 2020
  • Engagement 8 : Garantir l’augmentation des investissements liés au VIH à hauteur de 26 milliards US$  d’ici 2020, dont un quart pour la prévention du VIH et 6% pour les acteurs sociaux
  • Engagement 9 : Responsabiliser les personnes vivant avec le VIH, à risque ou bien affectées par le VIH afin qu’elles connaissent leurs droits, aient accès à la justice et à des services juridiques afin de prévenir et lutter contre les violations des droits de l’homme
  • Engagement 10 : S’engager à sortir le sida de l’isolement par le biais de systèmes centrés sur les populations afin d’améliorer la couverture de santé universelle, notamment le traitement pour la tuberculose, le cancer du col de l’utérus et les hépatites B et C

L’Afrique sub-saharienne est la Région du monde où les progrès doivent être les plus recherchés et où un accent particulier doit être mis pour que les cibles soient atteintes. En effet, cette région a plus de 70% des cas de personnes vivant avec le VIH et plus de 90% de décès dus aux Sida. En ces temps de réduction des financements, la mise en œuvre de ces engagements devient une urgence.

http://www.santemondiale.org