Qu’est- il réellement arrivé à mon fils ? La maman de Kurtis réclame justice

Que s’est- il réellement passé mardi dernier au château du Gaasbeek ? Une question restée jusqu’ici sans réponse.

                               Credit : @chateau de Gaasbeek

Faits

Mardi dernier, deux classes de maternelle de l’école des Petits Goujons à Anderlecht ont fait une excursion au château de Gaasbeek. Celle-ci aurait été supervisée par deux éducateurs.

C’est ainsi que la maman de Kurtis comme à son habitude dépose son fils à l’école dans l’espoir de le récupérer à 15h. Malheureusement à 13h, elle reçoit un appel de l’établissement scolaire l’informant d’un incident survenu.

Apeurée celle-ci se dirige à l’hôpital indiqué dans un premier temps “ Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola “ en cours de route la direction la rappelle et lui dit que finalement son fils est admis à l’hôpital universitaire UZ à jette. C’est à ce moment que la direction informe la maman que son fils a fait une chute dans l’eau, mais que finalement il a été repêché .

Arrivée à UZ la maman trouve son enfant dans un état très comateux. Elle demande donc des comptes aux deux responsables de l’excursion présents à l’hôpital. L’un des éducateurs déclare que l’enfant était tombé dans une marre d’eau qui arrivait à peine à la cheville et qu’au même moment le deuxième éducateur la repêché, mais que le cœur du petit Kurtis était déjà arrêté.  Sur ses faits son instinct maternel a compris que l’on avait oublié son fils dans l’eau. Après plusieurs examens, les médecins déclarent que Kurtis n’avait pas d’antécédent cardiaque.

Personne ne veut endosser la responsabilité

                                 Credit : @Guide es écoles

La maman raconte que plusieurs mamans de cette même sortie scolaire l’ont contacté suite aux propos des enfants présents au château de Gaasbeek.

Le petit garçon de 4 ans aurait fait tomber sa gourde dans l’eau et voulait donc la récupérer. C’est ainsi qu’il s’est noyé, car il n’y avait aucun encadrement au moment des faits. Où étaient donc ses éducateurs ? Que faisaient- ils au moment des faits ? Des questions aux réponses brouillonnes.

Autre élément encore inquiétant, il s’agirait d’un simple passant qui serait venu au secours de l’enfant . La maman du petit Kurtis a voulu se rendre sur les lieux “ du crime” accompagné par quelques autres mamans accompagnés de leurs enfants afin de voir la “ petite marre arrivant à la cheville” à son grand étonnement il s’agirait d’un grand lac et non d’une marre.

Les conclusions de cette sortie scolaire sont claires, Kurtis à été négligé par ses deux éducateurs et n’a pas été repêché tout de suite.

Pernonne ne se décide de se saisir de l’affaire, une enquête suit son cours mais la direction de l’établissement des Petits Gourjons refuse de prendre sa responsabilité et renvoie les parents vers la commune. Actuellement, Kurtis est toujours dans état très critique

Ed. Responsable: @Bel’afrika Media