Trois jours après l’agression mortelle d’un jeune universitaire guinéen près de Rouen, qui présente un caractère présumé raciste, un suspect de nationalité turque, ayant des antécédents psychiatriques, a été placé en garde à vue, lundi.

L’affaire a suscité beaucoup d’émoi jusqu’en Guinée. Un jeune universitaire guinéen a été mortellement agressé près de Rouen, vendredi 19 juillet, par un homme de nationalité turque qui présente des antécédents psychiatriques. L’homme, né en 1990, « sous curatelle renforcée », a été interpellé et placé en garde à vue lundi matin. « C’est un petit voyou connu pour des […]