Qui veut tuer le Président guinéen Alpha Condé?

La Guinée sortira-t-elle un jour des sombres travers qui la minent en permanence depuis plusieurs années? L’actualité récente intervenue au pays de Sékou Touré laisse pessimiste.

En effet, l’on a appris que la résidence du président guinéen nouvellement élu Alpha Condé a été attaquée à l’arme lourde, à la roquette et à la RPG7 notamment pendant près de deux heures avant l’arrivée des renforts. Les combats ont fait un mort et les assaillants ont pu être repoussés par la garde présidentielle. Fort heureusement, Alpha Condé est sorti de cette attaque sain et sauf. Tentative de coup d’Etat ou tentative d’assassinat? Le chef de l’Etat guinéen qui s’est exprimé chez nos confrères de Radio France Internationale penchait pour le second scénario.

Qui en veut à Alpha Condé au point de vouloir décapiter la Guinée? La stupeur est à son comble à Conakry, Labé, Siguiri et dans toutes les villes guinéennes. Une première réponse pourrait venir de la politique de sécurité mise en place par Alpha Condé. Alpha Condé s’était donné comme priorité, dès son accession au pouvoir, de mettre en place une réforme du secteur de la défense et de sécurité. Le président a mis en place un nouvel état-major et s’est attribué le ministère de la Défense pour tenter de mener les réformes.

On peut facilement imaginer les frustrations que ce genre de réforme peut générer, d’autant que l’armée guinéenne est traversée par des divisions sur le plan ethnique (entre Malinkés, Peul, Forestiers, et Soussou). Divisions sur le plan générationnel aussi entre les anciens et les plus jeunes.

Des milliers d’anciens savent qu’ils vont devoir partir à la retraite. Leur avenir n’est plus assuré. Il y a également le problème des nouvelles recrues. Des soldats qui ont été formés mais qui n’ont pas encore reçu leur matricule et commencent donc à s’inquiéter eux aussi.

Il y a aussi le problème Moussa Keïta, Général et ancien n°3 de la junte dirigée par le fantasque capitaîne Moussa Dadis Camara. Est-il impliqué dans cette tentative? L’enquête qui s’ouvra l’établira.

Par ailleurs, on a appris que l’ancien chef d’état-major de l’armée, le général Nouhou Thiam, avait été arrêté. C’est son épouse qui l’a affirmé. Le général Thiam avait été limogé par le président Condé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.