RDC: visite de Didier Reynders

Didier Reynders (à gauche), ministre belge des Affaires étrangères, aux côtés d’Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale de RDC, le 20 août 2012.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a entamé lundi à Kinshasa une visite de 4 jours en République démocratique du Congo.

Au menu des discussions notamment: le conflit dans l’est du pays.

Didier Reynders, qui a rencontré son homologue congolais Raymond Tshibanda, dit espérer « voir dans les prochains jours une action conjointe de la RDC et du Rwanda pour stopper cette rébellion ».

L’est du pays est en proie à la rébellion armée du M23, soutenue par le Rwanda selon un rapport de l’ONU, ce que Kigali dément.

Interrogé sur la mise en place d’une force neutre, dont le principe a été convenu par la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs, le ministre belge a souhaité que la force des Nations unies pour la stabilisation du Congo, la Monusco, serve de base à cette force.

Le ministre belge a également salué la volonté de réforme affiché par la RDC dont l’Assemblée nationale doit se saisir dès le 15 septembre d’une réforme de la commission électorale.

Les élections provinciales doivent être organisée « le plus rapidement possible, dans l’année qui vient », a-t-il dit.

Didier Reynders doit encore rencontrer le Premier ministre Augustin Matata Ponyo et les responsables des deux assemblées.

Un rendez-vous avec le chef de l’Etat congolais Joseph Kabila est envisagé.

Le chef de la diplomatie belge se rendra ensuite au sud du pays à Lubumbashi, puis à l’est, à Bukavu et Goma, avant de gagner le Rwanda le 25 août.

Par BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.