Le front politique s’échauffe au Sénégal

L’ancien président de la république du Sénégal est sur le pied de guerre.Furieux,Abdoulaye Wade envisage d’écourter son séjour en France

pour rentrer à Dakar ce vendredi;après la convocation de son fils Karim Wade et d’autres dignitaires de l’anciens régime dans le cadre de

l’enquête sur l’enrichissement illicite.

L’heure est grave.L’ancien président de la république du Sénégal va écourté son séjour en France pour venir au secours de son fils Karim Wade.

Ce dernier est convoqué ce jeudi à la gendarmerie pour s’expliquer sur l’origine de sa fortune.

Si l’ancien président a décidé de revenir au pays,c’est qu’il pense que le nouveau chef d’Etat,Macky Sall et son gouvernement ont franchi la ligne

rouge .Wade menace de porter plainte contre Macky sall pour enrichissement illicite,dès son retour et son parti le Pds compte aussi

déposer une motion de censure  contre l’actuel gouvernement  d’Abdoul Mbaye.

En fait,le procureur spécial près de la cour de répression et de l’enrichissement illicite a prononcé devant la presse une liste de militants du Pds qui

seront entendus dans le cadre des enquêtes portant sur l’enrichissement illicite.Une sortie mal vue par les proches de Wade qui entendent organiser

la résistance contre le régime du président Macky Sall.

La cour de répression illicite,mise en place dans le cadre de la traque des biens mal acquis engagée par le nouveau régime,qui a annoncé récemment

la confirmation de l’ouverture d’enquête visant les dignitaires de l’ancien régime soupçonnés d’enrichissement illicite. Parmi eux figure Karim Wade qui doit

être entendu par les enquêteurs le jeudi 15 novembre.

La bataille ne fait que commencer car le nouveau régime compte aller jusque au bout pour récupérer les biens de l’Etat.

Stagiaire

Yakhouba Diarra

Editeur responsable  Bel’Afrikz Media asbl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.