Reportage: Lunch plein d’ENERGIE Les realités du marché des énergies renouvelables en Afrique organisé par Mahali Business Plateforme avec le concours d’Electr’Af

Un lunch plein d’énergie

Les réalités du marché des énergies renouvelables en Afrique

LIEN PHOTOS ICI

LIEN VIDEO    ICI

 

C’est à l’hôtel Montgomery, dans un cadre somptueux et plein d’énergie, que les trois cofondatrices de Mahali Business Platform (Annie Mutamba, Nicole Katanga et Liliane Kissimba) ont leur concept « un lunch plein l’énergie » en collaboration avec Electr’Af.

 

Face à des entrepreneurs et d’autres acteurs du secteur de l’énergie, Nicole Katanga a présenté les objectifs de Mahali, plateforme de mise en réseaux des entrepreneurs, avant de donner la parole aux différents intervenants. Cet évènement se voulait un lieu de rencontre entre entrepreneurs, et avait pour but de découvrir les possibilités et les moyens de financement des marchés d’énergie renouvelable en Afrique.

 

Ce concept est mis en place par Mahali Business Platform pour répondre aux besoins croissants des producteurs d’énergie indépendants.

Mahali met en évidence les grandes opportunités qui s’ouvrent aujourd’hui dans le monde de l’énergie et de son financement.

Un des enjeux est la mise en place par les gouvernements africains d’un dispositif législatif favorisant le développement des énergies renouvelables, sans oublier la question des financements qui est en passe de trouver une solution.

 

Parmi les grands enjeux de l’approvisionnement en énergie au cours des prochaines décennies, il y a aussi l’électrification des zones rurales qui n’ont accès ni à l’électricité ni à aucune forme moderne d’énergie. Cela doit être une priorité.

 

Comment leur permettre de bénéficier des avantages que procurent les nombreux usages de l’électricité, lorsque les investissements sont confrontés à des problématiques liées au faible niveau économique de ses habitants ?

 

Afin d’échanger et de réfléchir sur les différents aspects et les possibilités de financement des ressources énergétiques, qui sont marquées une forte inégalité dans leur répartition géographique, cette rencontre est enrichie d’un panel d’intervenants choisis en fonction de leur expérience et compétences dans leur domaine respectif.

Est notamment abordée la thématique de la place de la femme dans l’industrie de l’énergie renouvelable, ce qui motive la présence de la députée Isabelle Kibassa Maliba en charge de l’enseignement hors bâtiments scolaires, du tourisme, de l’agriculture et de l’économie, sensible à tout ce qui touche à la femme au local et à l’international.

 

 

Grégoire de Pierpont, directeur exécutif d’Enerdeal (centrales solaires industrielles), a présenté en détails son projet de station solaire à Manono (Congo). La société Enerdeal souhaite assurer l’autonomie énergétique de cette région, et inscrire ces résultats dans la durée en instaurant une synergie entre l’économie et le durable.

 

 

Thierno Seydou Diop, avec son expérience de plus de 13 ans dans les questions de développement et les affaires publiques, y compris 8 ans d’expérience du lobbying à Bruxelles (financement et politique de l’UE en Afrique), a fait une prétention sur le développement Nord-Sud et l’importance de reconnaître l’UE comme l’un des partenaires de l’Afrique pour développer ses priorités et les différentes pistes de financements qui existent ainsi que les moyens d’accès.

 

 

Julien Riat, cofondateur de Solarly, a rappelé que les populations africaines utilisent encore trop souvent des énergies polluantes dans les tâches domestiques, des fumées nocives étant à l’origine de maladies respiratoires touchant particulièrement les femmes et les enfants. Solarly créé des stations solaires connectées, autonomes et à un prix abordable, qui offrent un accès facile à l’électricité, des opportunités de revenus et une indépendance énergétique pour les ménages ruraux (garanties sur les composants, suivi en temps réel de l’utilisation des stations, plans de paiement adaptés aux budgets des ménages sur une période de 1 à 3 ans via la technologie SMS).

 

 

Liliane Kissimba nous a parlé de l’importance et les raisons d’organiser cette rencontre à Bruxelles, avant que se tienne un autre lunch plein d’énergie en RDC.

Durant le déjeuner, les intervenants ont échangé et abordé plusieurs thématiques qui touchent à la question de l’énergie, qui est un secteur clé pour le développement de l’Afrique : en particulier la sécurité énergétique, le développement renouvelable et l’accès à l’énergie.

 

 

Il est important de se rencontrer et d’échanger pour dégager des solutions et répondre aux attentes des uns et des autres. C’est cet objectif qui est à l’origine de cette rencontre.

Les énergies renouvelables, en pleine croissance, joueront, selon tous les experts, un rôle majeur pour limiter le réchauffement climatique, mais leur déploiement reste entravé par leurs coûts.

Les potentialités des énergies renouvelables (solaire et éolienne) sont importantes, mais elles tardent à être développées (avec une concentration au Maroc).

Ce déjeuner placé sous le signe de l’énergie s’est déroulé dans une ambiance conviviale.

La prochaine rencontre est prévue en RDC au mois de juin pour aborder les réalités du marché des énergies renouvelables en Afrique.

 

 

 

Mahali Business Platform est une plateforme de mise en relation internationale au départ de l’Europe vers l’Afrique.

Mahali Business Platform, dispose d’un carnet d’adresses sélectionné,

afin de permettre aux porteurs de projets et aux investisseurs de se découvrir, d’échanger et de conclure des partenariats.

 

 

 

info@mahalibusiness.com

Tel: 32 466 11 79 54

 

 

Electr’Af est une structure, qui a saisi l’occasion de la libéralisation du secteur de l’énergie pour développer des projets d’electrification en Afrique,

en partenariat avec des experts internationaux en finance et en énergie renouvelable.

Electr’Af est aussi une structure de facilitation d’affaires en ER.

 

BEL’AFRIKA MEDIA TV

BRUXELLES 2018

Reportage à suivre sur www.bam-v.com

www.belafrikamedia.com