FEDEWEB: L’essor des Web TV de Belgique francophone

 

FedeWeb TV veille à coordonner et à promouvoir les Web TV en Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de mandats spécifiques, tout en respectant leur autonomie, leur liberté et avec le souci de favoriser la concrétisation de leurs missions.
La fédération a pour mission de représenter les différentes Web TV auprès des instances dirigeantes et décisionnelles. Ainsi, FedeWeb TV revendique sa position d’interlocuteur privilégié à tous les niveaux de pouvoir et de consultation pour assurer et garantir la visibilité et porter les revendications de ses membres. Cette union des Web TV vise à procurer à ses membres tous les services et les ressources utiles à leur développement, dans une perspective d’encouragement à la citoyenneté active et à l’enrichissement culturel.

 

En effet, le paysage audiovisuel en Fédération Wallonie Bruxelles est composé de 24 WebTV déclarées auprès du Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA), note celui-ci lundi dans son rapport sur la question. A l’initiative de plusieurs WebTV, la constitution d’une fédération des WebTV est en voie d’aboutir, affirme encore le CSA. L’objectif est de développer des synergies dans les domaines éditorial et technique mais aussi de partager les pistes en matière de recherche de financement.

Selon la définition qu’en donne le CSA, une WebTV est un « portail audiovisuel indépendant sur internet centré sur une offre gratuite et thématique de programmes quasi-exclusivement produits en propre ». Il s’agit d’un média participatif et orienté missions de service publics, travaillant avec une proportion importante de bénévoles. Les WebTV intégrées au bilan 2017 ont produit 478 heures de programmes, un chiffre en hausse de 36% par rapport à l’exercice précédent. Le CSA note qu’aujourd’hui YouTube et Facebook ont encore souvent une fonction de portes d’entrée vers les WebTV. Les missions d’intérêt général telles que l’information (micro)locale, l’éducation permanente, la cohésion sociale et la promotion culturelle sont au coeur de leur programmation, selon le CSA. L’objectif semble être de se positionner de manière complémentaire aux télévisions traditionnelles. En matière de financement, la constitution d’une fédération des WebTV devrait développer des pistes en matière de recherche de financement, avance le rapport. Une revendication du secteur réside dans une reconnaissance du travail d’intérêt général et sur la nécessité d’un soutien financier proportionnel. Les dons et le « crowdfunding » sont également des ressources potentielles à développer, estime le CSA. (Belga)

 

 

Source : @rtl.be/info

Source: @fedeweb

Ed. responsable: Bel’Afrika Media