LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME AFRICAINE

Cette journée emblématique à été créée en 1962 à l’initiative de la militante féministe Aoua Kéïta.

Qui est Aoua Kéïta ?

Aoua Kéïta est né en 1912 à Bamako, fille d’un militaire originaire de Kouroussa (Guinée).  Elle sera admise ensuite à la première école de filles de Bamako. Elle poursuit ses études à l’Ecole de médecine de Dakar d’où elle en sort diplômée.

Aujourd’hui Aoua Kéïta est reconnue dans le monde comme étant sage-femme, militante et femme politique malienne. C’est l’une des figures de l’ l’indépendantisme, du syndicalisme et du féminisme au Mali.

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME AFRICAINE QUÉSACO ?

Grace Bailhache est la coordinatrice et webmaster de ce site web ( Journée internationale de la femme africaine ) dédié à la mise en lumière des femmes africaines inspirantes. Cette initiative a vu le jour en 2015 afin de présenter une biographie expresse.

À l’heure actuelle, le contenu du blog s’est naturellement enrichi, on y retrouve quelques liens vers des articles mettant en lumière des initiatives autour de la muse immortelle.

Soulignons qu’il ne s’agit que d’un modeste projet indépendant qui essaie de se renouveler chaque année pour relayer, inspirer, féliciter et encourager les initiatives, projets, ou parcours de femmes africaines et afro-descendantes inspirantes. Rappelons que mettre en lumière ne signifie pas connaître personnellement.

Pourquoi mettre en lumière la Journée Internationale de la Femme Africaine en 2019 alors qu’il existe une date  » le 8 mars « dédiée à la défense des droits de toutes les femmes de la planète ?

Toutes les femmes de la planète n’ont pas les mêmes singularités, ne livrent pas les mêmes combats, et ce simple constat de fait justifie que sur chaque continent, les femmes puissent se retrouver autour de problématiques qui leurs sont spécifiques à une autre date que le 8 mars.  Ce n’est ni clivant, ni communautaire de noter qu’encore en 2019, les filles et les femmes sont toujours les premières victimes des nombreux conflits qui secouent le continent africain. 

Effectivement, depuis plus d’une décennie au Kivu des femmes sont violées dans l’indifférence générale, des jeunes filles sont enlevées au Mali, au Ghana, au Cameroun.

L’objectif de départ à travers une telle initiative est bien entendu de célébrer les femmes africaines et afro-descendantes inspirantes et ce faisant de MULTIPLIER les images de celles qui sur les cinq continents créent, innovent et contribuent à faire de cette planète, un monde meilleur.  En 2019, l’image véhiculée par les médias sur la femme africaine demeure majoritairement uniforme, statique et peu valorisante.

C’est pour toutes ces raisons que, tout en conservant une attention particulière à la lutte contre les violences faites aux femmes, la contribution digitale à la Journée internationale de la Femme Africaine est surtout faite pour mettre en lumière ses 1001 visages avec à la clef trois missions : relayer, inspirer, féliciter et encourager.

Source: @journee femme africaine

Source : @Presence africaine

Ed. responsable : @belafrikamedia